« S’il n’est pas extradé et jugé, ce sera de la haute trahison »: un ancien proche de Macky Sall proteste

« S’il n’est pas extradé et jugé, ce sera de la haute trahison » Ndoffène Diouf s'en prend à Macky Sall

Ancien ministre-conseiller de Macky Sall, Arona Coumba Ndoffène DIOUF est aujourd’hui vent debout contre son ex-mentor. Dans une énième sortie publique, il a appelé à l’extradition de Macky Sall au Sénégal pour qu’il soit jugé.

Depuis la passation de pouvoir au Sénégal, Macky Sall s’est envolé pour le Maroc où il vit actuellement et occupe ses nouvelles fonctions d’envoyé spécial et président du Comité de suivi du Pacte de Paris pour la planète et les peuples. Depuis lors, son ancien ministre plaide pour son extradition.

Ndoffène Diouf appelle au procès de Macky Sall

Dans un récent entretien avec le journal local Le Témoin, Arona Coumba Ndoffène DIOUF s’en est encore pris à son ancien mentor. Il a encore accusé Macky Sall d’avoir laissé un pays surendetté et divisé. « A ce titre, il faut relever que le Sénégal n’est plus un pays pauvre très endetté (PPTE) mais doit être classé dans la catégorie des Pays Pauvres Très Surendettés (PPTSE)», a -t-il déclaré.

Deux mandats présidentiels en Afrique : l’ancien président Macky Sall toujours opposé

L’ancien ministre a expliqué que Macky Sall a multiplié la dette laissée par son prédécesseur Abdoulaye Wade, la faisant passer d’environ 5.000 milliards à 16.000 milliards. « Mais le plus grave, c’est ce qui s’est passé à partir de 2021. Notre pays a enregistré plus de 80 morts, des personnes ont été emprisonnées et torturées, des biens saccagés, l’économie plombée etc » s’est désolé M. Ndoffène Diouf.

Lire aussi: Qui est Marie Khone Faye, la ‘’CO-PREMIÈRE DAME’’ chrétienne du Sénégal

Arona Coumba Ndoffène DIOUF, ancien ministre conseiller de Macky Sall

Pour lui, Macky Sall « est à l’origine de ce lourd préjudice pour avoir accusé un citoyen de viol et de menaces de mort sur une jeune fille. Une fois au tribunal, c’est l’accusé qui a eu raison. Donc il a porté du faux sur un honnête citoyen. Ces graves accusations ont fait sortir les jeunes dans la rue et certains parmi eux ont trouvé la mort », a martelé Ndoffène Diouf. Aussi, Macky Sall doit rendre des comptes.

Pour finir, Ndoffène Diouf a appelé les nouvelles autorités sénégalaises à éclairer l’opinion « sur ce qui s’est réellement passé au Cap Manuel » avant leur libération. « Est-ce qu’il y a eu un deal, un protocole signé entre les deux parties ou des pourparlers qui ont permis à Macky Sall de s’effacer dans le vent et eux de prendre le pouvoir? C’est une obligation d’éclairer l’opinion publique », au risque de se voir imputées la situation économique désastreuse que traverse le pays.

La Rédaction