Fuite des documents du Pentagone : la presse américaine prétend avoir déniché le coupable

Fuite des documents du Pentagone : la presse américaine prétend avoir dénicher le coupable

Alors qu’une enquête se poursuit sur l’origine de la fuite de documents du Pentagone, le quotidien américain Washington Post dit avoir trouvé l’auteur. Il s’agirait d’un jeune homme travaillant sur une base militaire.

Depuis plusieurs jours des dizaines de photos de documents classifiés circulent sur Twitter, Telegram ou Discord. Elles portent sur divers sujets notamment les évaluations américaines de la guerre en Ukraine, mais aussi des collectes de renseignements opérée par les renseignements américains concernant certains de leurs alliés.

Qui est derrière la fuite des documents du Pentagone ?

Angleterre : la justice rend possible l’extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis

Selon le Washington Post, l’homme derrière la fuite des documents du Pentagone est un jeune d’une vingtaine d’années, amateur « d’armes, de culture militaire et de Dieu ». Ce dernier ferait partie d’un groupe privé sur la plateforme Discord avec qui il a partagé les documents hautement classifiés.

Le jeune, sous le pseudonyme OG, a commencé à publier en 2022, des messages chargés d’acronymes et de « jargon étrangers ». Ces messages se sont poursuivis pendant des mois, mais les mots n’étant pas familiers, peu de gens du groupe y ont prêter attention, la première fois.

L’un des membres du groupe, qui fait les révélations, a confié au quotidien que ces messages semblaient être des transcriptions de documents de renseignements classifiés. q ”OG” indiquait les avoir ramener de son travail sur une « base militaire ». Mais la source n’a pas précisé de quelle base il s’agit.

Lire aussi: Etats-Unis : le Pentagone dit surveiller le ballon espion chinois qui survole le pays

”OG” passait une partie de sa journée dans cette installation sécurisée où sont interdits les téléphones portables et autres appareils électroniques pouvant servir à documenter les informations secrètes hébergées sur les réseaux informatiques gouvernementaux. Le jeune homme avait donc annoté certains des documents dactylographiés à la main, a indiqué la source du média.

De leur côté, les autorités américaines ont indiqué chercher des réponses sur la fuite des documents du pentagone. Quant aux médias mondiaux, ils continuent de déchiffrer le contenu de ces documents et d’autres révélations pourrait survenir.

La Rédaction