Israël: arrestation d’un homme se faisant passer pour le secrétaire général d’Emmanuel Macron

Israël: arrestation d’un homme se faisant passer pour le secrétaire général d’Emmanuel Macron

Un homme résidant dans la ville israélienne de Netanya, a été arrêté ce lundi 23 janvier par la police locale. Il lui est reproché de se faire passer pour le secrétaire général du président français Emmanuel Macron, selon ce que rapporte le journal Yediot Ahronot.

Il faut savoir que le poste de secrétaire général de l’Élysée n’est pas des moindres. Il s’agit du chef de cabinet du Président français. Il est l’intermédiaire entre le bureau du président et les cabinets des ministères. Il coordonne également le travail des conseillers présidentiels et annonce une nouvelle composition du cabinet des ministres.

Faux secrétaire général de l’Élysée

L’interpellation a été effectuée ce lundi par des policiers de l’unité des crimes financiers, après avoir détecter la localisation du suspect. Ce dernier résidait dans la ville de Netanya, qui abrite la plus grande communauté francophone d’Israël.

Procès au Vatican : quand le business s’invite dans la maison du Pape

La perquisition du domicile de cet israélien d’une quarantaine d’années, a permis de découvrir de faux tampons, dont des copies de timbres d’organes publics de la principauté française de Monaco. Les enquêteurs supposent qu’il pouvait s’en servir à des fins de fraude.

Il aurait même contacté plusieurs ambassades européennes au nom du président français et tenté de les induire en erreur à des fins personnelles, rapporte le journal Yediot Ahronot. Il indique également que l’enquête a commencé il y a presque deux mois, à la demande de la police française.

Lire aussi: Israël : évasion spectaculaire de six prisonniers palestiniens

Les autorités françaises avaient été informées qu’un individu d’origine israélienne se faisait passer pour le secrétaire général d’Emmanuel Macron. Cette tentative d’arnaque rappelle une autre initiée par le franco-israélien Gilbert Chikli et surnommée arnaque au ”faux Le Drian”, ancien ministre de la défense et ensuite chef de la diplomatie française

Kylian B.