Togo/Emploi : l’OIM recrute un Coordonnateur national Terrain

Togo Emploi l’OIM recrute un Coordonnateur national Terrain

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) veut pourvoir au poste de Coordonnateur/trice National(e) Terrain dans la ville de Dapaong au nord du Togo. La date limite de dépôt des dossiers est le 6 juillet 2023.

L’OIM est la principale agence des Nations Unies dans le domaine de la migration. Créée en 1951, sa mission est de promouvoir des migrations humaines et ordonnées dans l’intérêt de tous. C’est dans ce sens qu’elle recrute un coordonnateur national qui sera affecté à Dapaong.

Contexte de l’annonce de l’OIM:

Le Mécanisme de Stabilité des Etats Côtiers (M-SEC) vise à renforcer la présence de l’Etat et la résilience des communautés dans les zones reculées du Bénin, du Ghana et du Togo. Le M-SEC est financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et le ministère fédéral allemand des affaires étrangères (GFFO), et s’aligne sur la stratégie américaine de prévention des conflits et de promotion de la stabilité et sur le concept de politique étrangère et de sécurité du GFFO, à savoir la stratégie pour une paix intégrée, ainsi que sur les efforts régionaux et nationaux de prévention de la violence. Le M-SEC sera mis en œuvre par l’OIM en étroite coordination avec le GFFO, l’USAID, ainsi qu’avec les communautés dans les zones prioritaires et à tous les niveaux des gouvernements hôtes.

Fonctions principales / Responsabilités

Sous la supervision générale de la Cheffe de mission et la supervision directe du Chargé du programme, le/la Coordonnateur/trice National(e) Terrain (Opérations) sera chargé(e) de gérer la mise en œuvre des activités de l’OIM dans le cadre du Mécanisme de Stabilité des Etats Côtiers, couvrant plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Le/la Coordonnateur/trice National(e) Terrain (Opérations) recevra également des conseils du bureau de l’OIM à Washington et lui fournira des rapports, conformément au “modèle de gestion à quatre niveaux” convenu.

1. Gérer, contrôler et être responsable des opérations quotidiennes et du personnel de terrain.
2. Gérer l’équipe de terrain en développant, planifiant et mettant en œuvre des activités ciblées, avec un impact à forte échelle, qui répondent aux objectifs du programme.
3. Veiller à l’intégration de considérations transversales, telles que l’âge, le genre et la diversité (y compris l’inclusion des personnes handicapées), la responsabilité à l’égard des populations touchées (y compris la participation, la transparence et les mécanismes de plainte et de retour d’information), la prévention de l’exploitation et des abus sexuels, le lien entre l’aide humanitaire, le développement et la paix, la sensibilité aux conflits et les considérations environnementales.
4. Travailler avec les équipes de terrain pour identifier et développer des concepts d’activités, conformément aux objectifs du programme, pour les soumettre ensuite au Gestionnaire des subventions.
5. S’assurer que les objectifs hebdomadaires et mensuels pour les concepts d’activités et les engagements sont atteints.6. Développer et maintenir des relations de collaboration avec les bénéficiaires locaux, les autorités locales, les entrepreneurs locaux, les organisations non gouvernementales, les donateurs et toutes les autres parties prenantes clés.
7. Assurer la mise en œuvre réussie des initiatives communautaires du programme en matière de petites subventions, conformément aux objectifs généraux du programme, en supervisant directement le personnel chargé de la mise en œuvre du programme dans l’identification des bénéficiaires et des partenaires locaux, des consultants techniques et d’autres personnes chargées de la mise en œuvre du programme.

ONU : des pays occidentaux dénoncent le mandat de la commission d’enquête sur le conflit israélo-palestinien

8. Gérer et coordonner avec le personnel opérationnel, le cas échéant, la mise en œuvre des activités de subvention afin de s’assurer que l’approvisionnement, les finances, la logistique et les aspects programmatiques de chaque activité sont mis en œuvre dans les délais et conformément aux spécifications de l’activité approuvée.
9. Coordonner étroitement avec les équipes chargées de la logistique, des finances et des achats l’application des lignes directrices et des procédures standard visant à garantir une utilisation appropriée, efficace et transparente des fonds.
10. Gérer et coordonner, au besoin, avec l’équipe d’ingénierie du programme pour assurer la qualité technique des activités d’infrastructure proposées, en cours et terminées.
11. Fournir des rapports réguliers au Chef du programme sur la mise en œuvre des subventions et fournir au Gestionnaire des subventions des informations pertinentes sur la mise en oeuvre des subventions.
12. Superviser la collecte et la soumission de points hebdomadaires sur le contexte politique et sécuritaire local à inclure dans le rapport bi-hebdomadaire au Gestionnaire des subventions.
13. Coordonner la collecte et la saisie des notes d’activité dans le système de gestion des subventions du M-SEC.
14. Coordonner avec le Chargé et les Assistants du suivi, de l’évaluation et de l’apprentissage l’élaboration, le suivi, l’évaluation et la recommandation de mesures de performance pour les activités régionales et individuelles, y compris les contractants et les bénéficiaires de subventions.
15. Assurer la liaison avec l’unité de sécurité du personnel de l’OIM (SSU) et le point focal pour la sécurité de la mission, selon les besoins, en étroite collaboration avec la direction du bureau pays de l’OIM et conformément aux exigences du Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS).
16. Exécuter toutes les autres tâches qui peuvent lui être confiées.

Qualifications et expérience requises :

Education

• Être titulaire d’une Maîtrise (Bac +5) en relations internationales, droit, gestion, études du développement, planification, administration des affaires, études sociales ou dans un domaine connexe, délivrée par un établissement universitaire accrédité, avec cinq (5) ans d’expérience professionnelle pertinente ; ou
• Avoir une licence (Bac +3) dans les domaines susmentionnés, avec sept (7) ans d’expérience professionnelle pertinente.
Experience
• Expérience dans la gestion d’opérations et de personnel de terrain, en particulier dans des lieux d’affectation difficiles et des endroits reculés, y compris avec l’OIM ou d’autres organisations humanitaires ou de développement (obligatoire)
• Expérience en gestion d’équipe dans une position managériale (obligatoire)
• Expérience dans la liaison et la création de partenariats efficaces avec des donateurs, des autorités
gouvernementales et/ou d’autres institutions nationales/internationales (obligatoire)
• Expérience préalable de mise en œuvre de projets, de programmes communautaires et/ou de programmes de petites subventions, de préférence dans les domaines de la stabilisation et de la
prévention des conflits (souhaitable)
• Expérience dans l’’élaboration et le maintien de disciplines budgétaires d’un grand nombre d’activités
de subvention (souhaitable)
• Expérience dans le renforcement des capacités des organisations locales et dans la gestion des
subventions (souhaitable)
• Solide compréhension de la sensibilité aux conflits en tant que principe fondamental et capacité à
l’intégrer tout au long d’un cycle de projet, y compris une expérience dans l’application d’outils d’analyse des conflits et de l’ajustement de la programmation en fonction de l’influence potentielle sur la dynamique des conflits (souhaitable)

COMPÉTENCES

• Solide connaissance et compréhension culturelle de la région
• Excellentes compétences en matière de communication et de rédaction, avec une capacité d’analyse de
problèmes complexes, d’identification et de transmission de solutions claires et rapides
• Compétences efficaces en matière de gestion des ressources
• Familiarité avec l’analyse politique dans des contextes complexes
• Solides compétences analytiques générales
• Expérience significative en matière de rapports et de bases de données
• Capacité à atteindre des objectifs fixés dans des situations difficiles
• Coordination efficace des actions avec d’autres partenaires de mise en œuvre
• Collaboration avec les autorités locales, les parties prenantes, les bénéficiaires et la communauté au sens large pour faire avancer les objectifs du bureau national ou régional
• Excellentes aptitudes à la rédaction et en communicationOIMTogo/Emploi : l’OIM recrute un Coordonnateur national Terrain

• Habilité à travailler efficacement dans des environnements soumis à de fortes pressions et à des
changements rapides
• Capacité à soutenir des niveaux adéquats d’échange d’informations entre les unités internes, les
partenaires de clusters, l’OIM et d’autres acteurs de la réponse aux urgences
• Établissement et maintien de relations efficaces avec les partenaires de mise en œuvre
• Capacité à prendre rapidement des décisions correctes sur la base d’informations disponibles.
Langues
• Pour tous les candidats, la maîtrise de l’anglais et du français est requise (à l’oral et à l’écrit).
• La connaissance d’une langue supplémentaire parlée dans le nord du Togo sera considérée comme un atout.
Les universités accréditées sont celles qui figurent dans la base de données mondiale de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur (https://whed.net/home.php).

Compétences requises:

Il est attendu du titulaire qu’il fasse preuve des valeurs et des compétences suivantes :
Valeurs – Tous les membres du personnel de l’OIM doivent respecter ces cinq valeurs et en faire preuve :
• Inclusion et respect de la diversité : Respecte et promeut les différences individuelles et culturelles. Encourage la diversité et l’inclusion.
• Intégrité et transparence : Maintient des normes éthiques élevées et agit de manière cohérente avec les principes, les règles et les normes de conduite de l’organisation.
• Professionalisme : Démontre une capacité à travailler de manière posée, compétente et engagée et fait preuve de discernement pour relever les défis quotidiens.
• Courage : Démontre la volonté de prendre position sur des questions importantes.
• Empathie : Fait preuve de compassion envers les autres, fait en sorte que les gens se sentent en
sécurité, respectés et traités équitablement.
Compétences de Base – – Indicateurs comportementaux – Niveau 2
• Travail d’équipe : Développe et promeut une collaboration efficace au sein des unités et entre elles afin d’atteindre des objectifs communs et d’optimiser les résultats.
• Produire des résultats : Produit et fournit des résultats de qualité dans un souci de service et de respect des délais. Orienté vers l’action et engagé à atteindre les résultats convenus.

Lire aussi: Conseil de sécurité de l’ONU: grosse dispute entre palestiniens et israéliens

• Gérer et partager les connaissances : Cherche en permanence à apprendre, à partager ses connaissances et à innover.
• Responsabilité : S’approprie la réalisation des priorités de l’organisation et assume la responsabilité de ses propres actions et du travail qui lui est délégué.
• Communication : Encourage une communication claire et ouverte et y contribue. Explique des questions complexes de manière informative, inspirante et motivante.
Compétences Managériales – Indicateurs comportementaux – Niveau 2
• Leadership : Donne une orientation claire, montre l’exemple et démontre sa capacité à concrétiser la vision de l’organisation. Aide les autres à réaliser et à développer leur potentiel professionnel et de leadership.
• Responsabiliser les autres : Crée un environnement favorable dans lequel le personnel peut donner le meilleur de lui-même et développer son potentiel.
• Instaurer la confiance : Promeut des valeurs communes et crée un climat de confiance et d’honnêteté.
• Réflexion et vision stratégiques : Travaille de manière stratégique pour atteindre les objectifs de l’organisation et communique une orientation stratégique claire.
• Humilité : Dirige avec humilité et se montre ouvert à la reconnaissance de ses propres lacunes.

Le cadre de compétences de l’OIM est disponible sur ce lien https://www.iom.int/sites/default/files/about-iom/iom_revised_competency_framework_external.p df

Les compétences seront évaluées lors d’un entretien basé sur les compétences.

Autres

Toute offre en rapport à cet avis de vacance est sujette à la confirmation du financement.
L’embauche sera soumise à une certification que le candidat est apte pour l’emploi envisagé et à la vérification du statut de résident, du visa et des autorisations par le gouvernement concerné, le cas échéant.

Seuls les candidats résidants, soit dans le pays du lieu d’affectation, soit dans un pays voisin situé à proximité du lieu d’affectation seront pris en considération. Dans tous les cas, la résidence légale dans le pays du lieu d’affectation, ou dans le pays voisin situé à proximité du lieu de travail, et le permis de travail, selon le cas, sont indispensables pour occuper ce poste.
Les postes vacants sont clôturés à 23 h 59, heure locale de Lome, Togo à la date de clôture respective. Aucune candidature tardive ne sera acceptée.

Comment postuler :
Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur candidature par message électronique à l’adresse togovacancies@iom.int au plus tard le 06 juillet 2023 tout en précisant en objet le numéro de référence du poste VN2023-002 CSSM et le nom complet du candidat.
Seuls (es) les candidats (es) présélectionnés (es) seront contactés (es).

Période d’annonce :

Du 22-juin-2023 au 6-Juillet-2023

Pas de frais :
L’OIM ne demande aucun frais à aucune étape de son processus de recrutement (candidature, entretien, traitement, formation ou autres frais). L’OIM ne demande aucune information relative aux comptes bancaires.

Crédit photo: OIM

La Rédaction